La galerie d'image nécessite JavaScript et le lecteur Flash.


Téléchargez le lecteur Flash.

LE CRABE ET LE HANNETON
CRÉATION COLLECTIVE
MISE EN SCÈNE CATHERINE MARNAS

GÉNÉRIQUE

Mise en scène : Catherine Marnas
Assistante-stagiaire : Prisca Villa
Avec la collaboration de Carlos Calvo
Costumes : Edith Traverso
Et la participation de la fanfare :
Monik et les Sex Pistons

Un titre clin d’œil choisi par Catherine Marnas en référence à son auteur fétiche, Bernard-Marie Koltès, le héros de Roberto Zucco ne répond-il pas à la question suivante :

(...)
- Le balèze : A quoi tu réfléchis, petit ?
- Zucco : Je songe à l’immortalité du crabe, de la limace et du hanneton....
(...)

Zucco de Koltès


Faire l’expérience de la rue est une première pour la Compagnie Parnas. Les rêves sur lesquels nous partons sont encore éparpillés (chant, fanfare, batucada...). Mais ils ont un dénominateur commun : le partage.

La rue, en abolissant les frontières entre le plateau et les spectateurs, nous permettra de pousser encore plus loin le partage et la participation du public, comme une fête (un peu) organisée où l’on réunit ses amis...



JPG - 343.8 ko
Aurélien Desclozeaux
JPG - 153.9 ko
Julien Duval
JPG - 254.4 ko
Maud Narboni
JPG - 340.9 ko
Bénédicte Simon
JPG - 303.6 ko
Olivier Pauls

Coproduction : Théâtre La passerelle, Scène nationale de Gap et des Alpes du Sud dans le cadre de Cité Cirque et Compagnie Parnas


création le jeudi 15 mai 2008
Place Barthelon Embrun (05)

DATE LIEU VILLE

2009-07-04 21:30:00

le 4 juillet 2009 à 21h30
Festival Cratère Surfaces Alès (30)

2009-07-04 19:00:00

le 4 juillet 2009 à 19h00
Festival Cratère Surfaces Alès (30)

2008-12-09 19:00:00

le 9 décembre 2008 à 19h00
Théâtre La passerelle Gap (05)

2008-05-25 16:23:00

le 25 mai 2008
Parc de la Chappe Briançon (05)

2008-05-24 16:23:00

le 24 mai 2008
Place de la Fontaine Chabottes (05)

2008-05-23 16:22:00

le 23 mai 2008
Place de l’Eglise La Saulce (05)

2008-05-22 16:20:00

le 22 mai 2008
Place de la Liberté Serres (05)

2008-05-21 16:20:00

le 21 mai 2008
Jardin public Veynes (05)

2008-05-19 16:20:00

du 18 mai 2008
au 19 mai 2008
Esplanade de la Paix Gap (05)

2008-05-17 16:20:00

le 17 mai 2008
Place Joseph Salva Guillestre (05)

2008-05-16 15:20:00

le 16 mai 2008
Esplanade de la mairie L’Argentière (05)

2008-05-15 16:19:00

le 15 mai 2008
Place Barthelon Embrun (05)

LE DAUPHINÉ LIBÉRÉ

Spectateur, prend garde à toi !

Derrière ce titre énigmatique les spectateurs, …, découvrent une fantaisie théâtrale , en chansons et musique, dont ils deviennent vite les acteurs.

En effet arrivés en fanfare, les douze musiciens et cinq chanteurs-acteurs de la Compagnie Parnas ne mettent pas longtemps à embarquer avec eux un public de tous âges, et qu’ils ne lâcheront plus, pendant la petite heure que dure le spectacle.
Comme fil conducteur, volontiers attrapé par les petits et les grands, les “lois de Murphy”, selon lesquelles “s’il existe une possibilité pour que les choses tournent mal, elles tourneront mal”.
C’est l’éternelle histoire de la tartine beurrée… De ces lois, les artistes vont alors décliner de nombreux exemples, toujours en gravité et humour léger, à l’image de leurs uniformes kaki mais joliment décorés de fleurs colorées. Alors que les spectateurs sont invités à une “séance de décontraction collective”, les lois s’égrènent pour les mettre en garde. Ainsi la première, “la Loi fondamentale : celle de la tartine beurrée qui tombe toujours du mauvais côté. …
Pessimiste, tout ça. Et pourtant, tout le monde rit. Et rit encore, lorsque les volontaires du public sont conviés à venir vérifier la loi de la tartine beurrée qui finalement, ne tombe pas toujours du mauvais côté. Murphy se serait-il trompé ? “Non, prévient la troupe : cela s’explique : en effet, les lois de Murphy se vérifient toujours … sauf quand on cherche à les vérifier !”
C’est imparable. Et ça fait rire encore, des spectateurs qui du coup sont invités à suivre un principe de précaution ou “conception de sûreté”. Car de tous les coins et recoins de l’esplanade de la Paix, un danger peut survenir : des fourrés qui remuent de façon inquiétante, une dispute dans un appartement et une assiette qui vole par la fenêtre… Voilà ces spectateurs alors pris dans une zone de sécurité, qu’ils ne quitteront qu’après s’être entraîné à crier “Au secours”, tous ensemble. Qu’après, aussi des rires rassurés et des applaudissements fournis.